1965
1965

Actualités 2017-2018

Décembre 2017 : Les aventures de Neige et la baleine du Pacifique prix public 15€

Août 2017

"Les ailes du paradis" prix public 19€ 

Version italienne : septembre 2018

Mai 2017 : REVIN, le carnet d'une découverte prix public 16€, 

Juin 2016 : Paru aux éditions Dualpha "les oiseaux de la colère", prix public 21€

A PARAITRE 

2018-2020

EXTRAITS

Moi je suis née je ne sais pas où, mais je me suis vite retrouvée dans une volière avec d’autres oiseaux. C’était comme une tribu mais on ne s’entendait pas tous bien. Je me suis disputée un jour avec Lola, une perruche jaune citron qui voulait me jeter de ma balançoire. Alors je lui ai dit que si elle continuait je lui mettrais les fesses dans la gamelle d’eau ! Et je l’ai fait ! Après j’ai eu la paix !

  Je me souviens que les gens passaient devant la cage toute la journée et que je n’arrivais pas à dormir. Et les enfants tapaient à la vitre pour nous effrayer. C’était l’enfer ! On m’avait enfermée, moi qui n’aime que la liberté !

Et puis j’ai aperçu ma future maman et pti’Philo, son fils chéri qui passaient devant ma grande cage. Ils nous regardaient avec admiration.

Ce n’était pas le même regard que celui des autres passants. J’avais l’intuition d’une possibilité de sortie de ma prison !

 

Je me suis donc mise à siffler de toutes mes forces pour me faire remarquer.

Et puis je me disais “grosse sotte, ce n’est pas très utile, je suis toute blanche, je n’ai aucune chance qu’ils me choississent”. Car oui, leur intention était bien d’embarquer un de mes camarades de prison plein de belles couleurs ! Et si c’était Lola ? Ah non, pas celle-là !

Puis, je me mis à les observer de mes petits yeux ronds. Surprise, ils étaient déjà tous les deux en train de me dévisager, scotchés aux barreaux de la volière !

 

Ma future maman qui avait pris son temps pour se décider, s’est exclamée “oh le beau petit oiseau tout blanc, tu as vu mon Philo, c’est curieux !”.

Et son pti’Philo lui a répondu instantanément “viens maman on l’achète !” en lui prenant le bras pour aller voir le vendeur.

Il avait dit ça de but en blanc !

Le vendeur n’a fait ni une ni deux pour me mettre dans un carton et me voilà embarquée dans l’Alfa Roméo rutilante avec ma nouvelle famille.

Je m’étais épuisée à siffler mais contente de m’être vraiment surpassée !

 

Qu’allaient-ils faire de moi maintenant ?

(extrait du chapitre 2 : Malo te mauli)

Il était dix-huit heures lorsque Loulou déposa ses plats dont les senteurs amplissaient la maison.

Chacun arrivait à l’heure convenue avec les bras chargés de mets et de fleurs, sans oublier les cocktails de fruits tous aussi joliment parfumés et pleins de beaux dégradés de couleur. Robert s’en fait une spécialité !

 

Notre repas de Noël s’avérait savoureux.

 

Maman a cuisiné deux jolies tartes aux fruits et une glace à la noix de coco qu’elle a fait maison. Pti’Philo a préparé un gâteau au chocolat et mamie a fait des crêpes.

Mes amis sont arrivés aussi avec des cadeaux pour notre famille, des fleurs pour maman, un livre policier pour mamie et pour pti’Philo une flûte en tige de papayer.

 

Root a reçu une boussole. C’est un objet très utile pour aller sur l’île des Pins rendre visite à Milidou et voyager partout dans le monde pour ne pas se perdre !

Arc en ciel et Nono portaient un gros sac avec, comme elles nous ont dit, des “petites choses confectionnées spécialement pour Noël”.

 

L’ambiance était à la fête !

Nous nous sommes tous mis à table. Robert et Tani ont servi les cocktails. Moi je commençais à trembler sur ma chaise.

 

Mamie était confortablement assise dans son fauteuil quand elle prit la parole.

  - Mes très chers amis, merci d’être tous là pour ce réveillon de Noël si attendu ! Que ce moment de Noël soit divin pour nous tous. Remercions les esprits qui habitent la forêt, les arbres et l’océan !

 

Mamie était très émue. Noël était pour elle, la fête la plus belle de l’année avec évidemment les anniversaires de maman, pti’Philo et le mien. Maman prit la parole, fière de la surprise que nous avions réservée à nos amis.

  - Mes très chers amis, nous avons ici une jeune et si jolie petite perruche gourmande qui s’est transformée en écrivain. Depuis plus de trois mois, elle œuvre pour vous faire un magnifique cadeau de Noël. C’est à toi Neige !

 

Je devais plonger maintenant ! C’était à moi de parler. J’étais fière mais j’avais très peur. Les yeux de nos amis étaient rivés sur moi.

- Voilà, j’écris depuis trois mois, l’histoire que nous avons tous vécue ensemble lorsque nous avons libéré Tatara et Milidou de la cale de cet affreux Hidoku ! J’ai pensé que vous auriez plaisir à écouter ce récit. Maman a pensé que je pourrais le lire durant notre repas. Lorsque le ciel se sera assombri, l’histoire sera terminée. Voilà c’est mon cadeau de Noël pour vous tous !

 

C’est alors que j’ai entendu des applaudissements et des bravos. Je voyais sur beaucoup de visages et de frimousses des larmes de joies couler.

La lueur des bougies donnait à ma lecture une ambiance étrange, presque magique.

J’étais au dernier chapitre de mon livre et la nuit tombait doucement.

 

Quant tout à coup, nous avons aperçu une forme étrange dans le ciel. C’était la même ombre que celle que nous avions vu lorsque le bateau d’Hidoku chavira. La tortue de mer était apparue dans le ciel noir, lumineuse et rayonnante, presque blanche. Nous étions tous médusés !

C’est l’heure, dit Nono.

 

Arc en ciel et Nono ont saisi le gros sac qu’elles avaient amené et gardé près d’elles tout le long du repas, dont nous ignorions toujours le contenu.

Elles se sont alors envolées vers la tortue dessinée dans le ciel.

Je venais de terminer mon histoire.

 

Arc en ciel et Nono étaient en train de parsemer le ciel de nuées de plumes blanches.

   -  Il neige, dit pti’Philo.

   - C’est l’esprit de Noël ! répondit Célia.

   (Extrait du chapitre 20 : Go do kamo)